Quel statut juridique pour l’infopreneur ?

Vous êtes infopreneur ou vous souhaitez vous lancer ? Vous êtes coach, formateur ou professionnel du web, et vous vous demandez quel statut juridique choisir ? C’est une question récurrente que l’on se pose aussi bien au démarrage de son activité, que postérieurement au fil de l’évolution de notre business.

Devenir infopreneur c’est aussi devenir chef d’entreprise.

S’il existe de nombreux statuts juridiques possibles, il en existe qui sont simples à mettre en place et qui sont aussi souples en terme d’évolution ou si un changement est nécessaire.

Ainsi, ici, nous ne passerons pas en revue tous les statuts juridiques. Mais nous allons vous donner quelques informations sur le régime juridique de la micro-entreprise (anciennement appelé auto-entrepreneur) , qui est le plus fréquent notamment quand on débute son activité d’infopreneur. Nous vous présenterons également une alternative à la création d’entreprise: le portage salarial. Souvent méconnu et pourtant très pratique pour débuter ou même par la suite suivant les objectifs de chacun.

Ces deux options ont l’avantage de permettre de tester son activité sans risque. Micro-entreprise ou portage salarial, voici ce qu’il faut savoir.

L’infopreneur et la micro-entreprise

entrepreneur-du-web

Pour démarrer une activité la micro-entreprise est la première idée et celle qui est le plus conseillée. Se déclarer en tant que micro-entrepreneur (anciennement appelé auto-entrepreneur) peut se faire en quelques minutes sur internet et la gestion de l’entreprise avec ce régime juridique est très simple. Voici un aperçu des principaux avantages et inconvénients du régime de la micro-entreprise.

Les avantages de la micro-entreprise

  • la création de l’entreprise en micro-entreprise est simple et rapide (pas de statut de société) ;
  • la création est gratuite et contrairement à une société
  • Il est possible de déclarer une activité principale et des activités secondaires;
  • le régime de la micro-entreprise est accessible aux activités commerciales, artisanales et libérales ;
  • la comptabilité est allégée : tenue d’un registre des recettes uniquement ;
  • la déclaration de chiffre d’affaires est simple et se fait en ligne: le micro-entrepreneur déclare son chiffre d’affaires tous les mois ou tous les trimestres (selon son choix)
  • Pas de chiffre d’affaires pas de charge et c’est sans doute le plus gros avantage de la micro-entreprise
  • pas de TVA jusqu’à un certain seuil de chiffre d’affaires: voir sur le site auto-entrepeneur de l’urssaf
  • le domicile personnel du micro-entrepreneur est protégé est protégé, une option EIRL est possible pour protéger son patrimoine si besoin
  • la micro-entreprise est cumulable avec une activité salariée en général (voir selon votre situation et votre métier), avec la retraite, avec le chômage (l est possible de bénéficier des aide à la création d’entreprise ARE et ACRE (anciennement ACCRE)

Voilà quelques exemples du bon côté des choses, mais bien sûr il existe des inconvénients.

Les inconvénients de la micro-entreprise

  • L’inconvénient principal est qu’il n’est pas possible de déduire ses frais et investissements (ordinateur, téléphone, etc.) ni amortir son matériel ;
  • le chiffre d’affaires ne doit pas dépasser un seuil relativement bas pour les prestations de services: aux alentours de 34 400 euros à l’heure où nous écrivons cet article. Ce seuil est révisé régulièrement. Au delà de ce seuil on peut rester en micro-entreprise mais on est assujetti à la TVA. Du coup, suivant son activité cela peut devenir moins intéressant. Ensuite au-delà de 72600 euros (toujours pour les prestations de service) il faut changer de statut juridique.
  • Les auto-entrepreneurs oublient souvent qu’il y a aussi la Cotisation Foncière des Entreprises est à régler (après la première année) même si on exerce son activité depuis son domicile.

Infopreneur et portage salarial

schema explicatif du portage salarial

Le portage salarial se caractérise par une relation tripartite entre le consultant (l’infopreneur dans notre cas), le client et l’organisme de portage salarial. L’entrepreneur reste totalement autonome, il recherche lui-même ses clients. Il délivre à son client un contrat de prestation au nom de l’entreprise de portage salarial. Le contrat est donc signé entre le client et la société de portage. Le salarié porté réalise la mission et c’est l’entreprise de portage qui facture le client. Avec ce chiffre d’affaires, l’entreprise de portage salarial va payer les charges patronales et salariales, déduire des frais de gestion et payer un salaire au consultant infopreneur.

Les avantages du portage salarial pour un infopreneur

  • Le portage salarial est une alternative très intéressante à la création d’entreprise
  • Le portage salarial permet de cotiser à l’assurance chômage (attention de bien vérifier que votre entreprise de portage salarial cotise bien)
  • Cela permet d’avoir un statut de salarié tout en restant propriétaire de sa clientèle. La couverture sociale qui va avec n’est pas négligeable. L’obtention d’un prêt est plus facile en présentant des bulletins de salaires qu’avec le régime auto-entrepreneur
  • Le portage salarial permet de tester une activité sans prendre de risque et sans créer d’entreprise
  • Le plus souvent les organismes de portage salarial ont un numéro de déclaration d’activité auprès de la Direccte et il est possible donc de profiter de ce numéro pour dispenser des formations
  • Les factures et donc le recouvrement si nécessaires sont faites par l’organisme de portage (même si c’est au prestataire de service porté de donner toutes les informations nécessaires pour cela)
  • Le plus souvent les organismes de portage salarial ont des modèles de contrat de prestation de service et autres documents utiles à notre activité, et certains proposent aussi des formations pour aider à développer son activité
  • Etre en portage salarial c’est aussi intégrer un réseau d’autres infopreneurs
  • Enfin il est possible de déduire les frais de déplacement, fournitures… de son chiffre d’affaires, ce qui n’est pas possible par exemple en micro-entreprise
  • Beaucoup d’entreprises de portage salarial ont une assurance responsabilité civile professionnelle incluse
  • Les clients potentiels peuvent être rassurés de voir que l’infopreneur est adossé à une grosse structure

Inconvénients du portage salarial pour l’infopreneur

  • Avec le chiffre d’affaires du porté, l’entreprise de portage salarial paie les charges salariales et patronales. Même s’il y des frais de gestion pris par l’organisme de portage, ce sont surtout les charges qui sont importantes. Il ne reste plus en salaire net que 50% maximum du chiffres d’affaires. Un bémol qui peut en refroidir certains mais qui peut être tempéré si on a des frais à déduire notamment. Ainsi si vous avez beaucoup d’achats de fournitures ou de prestations, ou de frais de déplacement, de location ou autres, cela peut être beaucoup plus avantageux d’être en portage qu’en auto-entrepreneur pour démarrer et tester l’activité.
  • La plupart des sociétés de portage salariales sont soumises à TVA donc c’est encore un montant supplémentaire et peut présenter un inconvénient par rapport à la micro-entreprise suivant le chiffres d’affaires réalisés.
  • Le portage salarial n’est pas ouvert à tous les métiers: seules les prestations de service sont concernées. Pensez à bien regarder en choisissant votre organisme de portage quels sont les métiers acceptés.
  • Il faut avoir un revenu minimum pour commencer à être rémunéré (pour couvrir le taux horaire minimum imposé par la loi).

Voir aussi notre manuel complet sur le portage salarial

L’exemple de Webportage comme société de portage salarial: l’avis de l’une de nos rédactrice

C’est parce que l’une de nos rédactrice est chez Webportage que nous nous sommes intéressés à cette entreprise de portage salarial. Voici ce qui lui plait chez eux:

  • Webportage connaît bien les métiers du web et l’infoprenariat. C’est donc un atout non négligeable
  • Ils cotisent à l’assurance chômage
  • Le fonctionnement est 100% en ligne ce qui est vraiment pratique et présente un gain de temps évident
  • Il y a une bonne documentation en ligne qui permet de trouver rapidement les réponses à nos questions
  • Les service client et les différents services sont super réactifs et agréables que ce soit par mail ou par téléphone
  • La plateforme de gestion de notre compte est facile à prendre en main
  • de nombreuses possibilités sont offertes comme le paiement en ligne pour les clients, les factures personnalisées…
  • Pour ceux qui proposent des formations prises en charges par les OPCO tout est prévu et vous pourrez utiliser le numéro de déclaration d’activité de webportage
  • Chez webportage, il est possible de facturer des particuliers, ce qui n’est pas proposé par toutes les sociétés de portage salarial
  • Je peux choisir le montant du salaire que je veux recevoir en fonction de mon chiffre d’affaires et du solde de mon compte chez webportage
  • La possibilité de parrainer d’autres infopreneurs et consultants; voici un lien de parrainage pour vous inscrire (c’est plus une sorte de pré-inscription, cela ne vous engage à rien. Cela vous permet de prendre déjà contact avec webportage. Si vous choisissez ensuite de travailler avec eux, il vous suffira de finaliser votre dossier. Choisissez l’offre avec les frais à 5% vous pourrez toujours changer après.

En résumé chez Crea-site-niche , même si on aime bien la micro-entreprise, on est assez fan du portage salarial. D’abord parce que cela évite les affres de la création d’entreprise. Ensuite parce que le portage c’est pratique et qu’on peut prendre en comptes les frais. Donc le portage salarial c’est bien pour démarrer et tester une activité. Cela peut être aussi bien quand on a dépassé un certains seuil de chiffre d’affaires et qu’on a pas mal de frais dont le portage pourra tenir compte. Enfin pas de compta à faire, et on se sent en sécurité.

Leave a Reply

error: Content is protected !!